Les destinations labellisées  Vignobles & Découvertes

Le vignoble du Jura

Pour les 65 ans de mon mari, je me devais de lui offrir un cadeau mémorable. Quelque chose qui marque les esprits. Après réflexion et concertation avec les enfants, l’idée d’un week-end autour du vin est apparue rapidement comme une évidence. Quoi de mieux pour quelqu’un qui sait apprécier le plaisir d’une bonne bouteille et qui aime profiter de l’instant.

Restait à déterminer le vignoble. J’ai opté pour celui du Jura et autant dire que j’ai visé juste. Première belle surprise pour mon mari: le vin Jaune. Ce vin dont le cépage (savagnin) n’existe nulle part ailleurs a été une révélation pour lui. C’était comme il aime à le dire son « nectar de soleil ». Croyez-moi il en a bien profité sur place et  bien entendu il a ramené plusieurs bouteilles à la maison ! Deuxième surprise, la région elle-même ! Quelle variété dans les paysages et les plaisirs. Entre les thermes de Salins-les-Bains, les jolis villages classés ou la gastronomie, lui comme moi (j’en ai aussi profité) avons été comblés !

A ne pas manquer sur le parcours

  • Profiter des eaux délassantes des thermes de Salins-les-Bains

  • Visiter Château-Chalon, village planté au sommet d’un piton rocheux et classé « plus beau village de France »

  • Ramener du comté acheté dans une des fruitières de la petite ville de Poligny, « Capitale du Comté ».

Le vignoble de Pouilly-Giennois-Sancerre

Une photo apparait sur l’écran de mon portable. C’est mon père et ma mère rayonnants au milieu des vignoble de Pouilly-Giennois-Sancerre, chacun avec un verre de vin à la main. Ça fait plaisir de voir mes parents aussi radieux ! Depuis qu’ils sont à la retraite, on ne les arrête plus ! Ils sont tout le temps en vadrouille. A la mer, à la montagne, à l’étranger et maintenant, au milieu des vignes !

Je dois dire qu’ils ont eu une riche idée avec ce week-end oenotourisme en Bourgogne. Pour une fois que ma mère se fait plaisir en partageant la passion de mon père ! Ça la change de la visite de sa cave à laquelle elle a droit à chaque repas avec famille ou amis ! Bon je sais que mon père ne pourra pas s’empêcher de sortir son vocabulaire savant à chaque dégustation (surtout le Pouilly-Fumé qui est si particulier), ce qui a le don d’énerver ma mère. Mais je les connais par cœur et je sais que ma mère aura imposé dans le programme quelques respirations entre deux dégustations, d’autant que ce ne sont ni les visites, ni les activités qui manquent dans le coin !

A ne pas manquer sur le parcours

  • Faire étape à la Charité-sur-Loire et admirer son église classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en tant qu’étape majeure sur le chemin de St-Jacques.

  • Pédaler en toute liberté sur l’Eurovélo 6

  • Percer les secrets de la vigne et du vin à la Tour de Pouilly-Fumé

Le vignoble du Mâconnais

La semaine dernière, Lucie et moi avons invité nos amis à diner. On devait être une dizaine (dans notre « petit » appartement du centre de Lyon, c’était assez compliqué de faire tenir tout le monde, mais on a réussi). Bref… La soirée passe et là, sans s’y attendre, la petite réflexion qui vexe :  « je veux bien qu’on soit pas loin du beaujolais, mais en remontant un peu, c’est pas les grands crus qui manquent »… Hummm, j’en prend bonne note !

Et finalement, le lendemain, en y réfléchissant… c’était pas si bête comme idée. Finalement, j’ai réussi à convaincre Lucie de nous lancer dans un périple vin de 2 jours… Sa seule condition, qu’on ne fasse pas 300 km pour « ça »… Et bien le « ça », on l’a passé à 70 km de Lyon, dans les vignobles de Saint-Vérand ! Et on a adoré ! Avec un détour par la célèbre Roche de Solutré, c’était juste incroyable… Le plus dur, ce fut le retour en appart’ après tous ces grands espaces… Il y a de quoi devenir claustrophobe :o)

A ne pas manquer sur le parcours

  • Visiter le Hameau Duboeuf à Romanèche-Thorins, 1er oenoparc de la vigne et du vin dans le Beaujolais

  • S’arrêter à la Roche de Solutré, et admirer un paysage à couper le souffle

  • Au départ de Lugny, découvrir le vignoble du Haut-Mâconnais en gyropode !

La Côte Chalonnaise

Comment faire plaisir à 24 personnes d’un coup ? Croyez-moi, cette question à hanter mes nuits pas mal de temps ! En effet, on m’a confié la lourde tâche d’organiser la cousinade annuelle de notre famille en Juin dernier… Premier écueil à éviter, la géographie, il faut que ce soit accessible pour tout le monde (en suivant l’A7, j’étais à peu près sûre de mon coup). Ensuite, les activités… et là 24 personnes qui aiment les mêmes choses, c’est mission impossible ! Donc, je me suis dit « le mieux, c’est un endroit qui offre un choix énorme de possibilités »…. Et c’est comme ça qu’on s’est retrouvé tous ensemble sur la Côte Chalonnaise !

Au menu, visite de cave, découverte du vignoble, balade à vélo sur la Voie Verte, visite de musée, repas gastronomique… Il y avait tout ! On s’est même organisé une partie géante de Géocaching sur le thème du vin dans le Couchois (c’est une activité proposée par le Château de Couches, pas très loin de Chalon-sur-Saône)

Et résultat, qui a passé une cousinade mémorable… Et bien c’est moi… Et mes 24 cousins et cousines :o)

A ne pas manquer sur le parcours

  • Déguster les grandes appelations que sont le Mercurey et le Givry au Château de Chamirey

  • Découvrir le vignoble du Couchois de façon ludique avec un jeu/rando imaginé par le Château de Couches

  • Prendre le temps de découvrir tranquillement la région à vélo en suivant la Voie Verte

La Route des Grands Crus

Grands amateurs de vins, on nous avez parlé de cette route « mythique »… La Route des Grands Crus… Avec un nom comme cela, il y a peu de question à se poser sur la qualité de ce qu’on trouvera sur place !

Et bien, nous n’avons pas été déçus, nous avons fait 300 km depuis Paris, mais ça valait très largement le déplacement. D’une part parce que l’intitulé de la route n’est absolument pas usurpé ! Une visite de cave à Beaune, pour un amateur averti comme moi, c’est un peu la découverte du Graal :o) Imaginez les bouteilles de Corton, Montrachet, Pommard, Meursault qui se suivent (mais ne se ressemblent pas)… La liste est tellement longue !

Mon seul regret, c’est de n’avoir pas pu goûter un Romanée-Conti… Ceci dit, vue la rareté du produit !

Quand à Dijon et son patrimoine exceptionnel (parce qu’il n’y a pas que des vignes, en Bourgogne), on est reparti avec des images et des histoires (nous avons choisi une visite de ville guidée) plein la tête.

A ne pas manquer sur le parcours

  • Faire étape à Beaune, avec ses nombreux caveaux de dégustation et ses célèbres Hospices.

  • Découvrir le patrimoine exceptionnel de Dijon, capitale des Ducs de Bourgogne

  • Prendre un peu de hauteur en arpentant les sentiers du Mont de Sène à Santenay, et découvrir les vignobles sous un autre angle

Les vignobles de l’Auxerrois, du Chablisien et du Tonnerrois

Avec tous les ponts de Mai, mon mari et moi avons souhaité nous faire un petit break le temps d’un week-end. Nous avons hésité entre plusieurs destinations. Sur la liste, on avait Deauville pour un week-end plutôt détente, la Charente pour son côté nature et pour finir la Bourgogne-Franche-Comté pour un week-end découverte du vin.. Comme nous sommes situé à Orléans, la distance importait peu, à quelques kilomètre près c’était pareil.

Finalement, notre choix s’est porté sur la Bourgogne-Franche-Comté, et plus précisément sur les vins de l’Yonne. Pour autant, nous n’avions pas envie d’un séjour uniquement vin… Un peu de nature et de culture n’était pas pour nous déplaire (c’est d’ailleurs ce qui a guidé notre choix)

Une fois arrivé à Chablis, dans un gîte magnifique tout en pierre, nous sommes parti en « exploration »… Visite de caves et du vignoble à proximité. Puis nous avons pris la direction de Vézelay, sa basilique et son vignoble un peu intimiste (comparé aux étendues Bordelaises que nous connaissons). C’est superbe ! Nous sommes ensuite remonté à Auxerre pour une visite de ville plutôt sympa, et un arrêt aux caves de Bailly.

Le lendemain, direction Tonnerre avec dégustation et visite du château de Tanlay.Nous avons même poussé un peu plus au sud pour visiter le village de Noyer-sur-Serein (classé parmis les plus beaux villages de France… on comprend pourquoi)

Sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêté à Joigny.. La aussi, des vignes à perte de vue, mais surtout un restaurant classé au guide Michelin : La Côte Saint-Jacques… Pour terminer ce séjour en beauté !

A ne pas manquer sur le parcours

  • A proximité de Chablis, découvrir le château d’Ancy-le-Franc, fleuron de la Renaissance

  • Visiter les caves de Bailly-Lapierre et ses 4ha de carrières creusées à même la roche, berceau du Crémant de Bourgogne

  • Admirer la Fosse Dionne, à Tonnerre, tellement mystérieuse qu’une multitude de légendes en sont nées

Le vignoble du Châtillonnais

Faire une surprise à ses parents, c’est toujours la galère. C’est vrai, ils ont tout… De la déco ? C’est super personnel. Des babioles ? On sait tous où ça va finir… Et le pire quand c’est un cadeau commun, faut que ça plaise aux 2…

Bref, on a tourné et retourné le problème un sacré nombre de fois, mes frères et moi… Et à un moment, un éclair de génie (je ne dis pas ça parce que c’est moi qui ait trouvé l’idée :o). Un voyage thématique de 3-4 jours sur le vin, que nous avons trouvé du côté de Châtillon-sur-Seine… Mais il fallait aussi autre chose que du vin (sinon nous nous serions attiré les foudres de notre mère :o). Au programme, visite de châteaux (celui de Montigny est vraiment à voir, dixit notre mère), découverte du Musée du Châtillonnais, qui héberge le célèbre vase de Vix, pièce majeure de la culture Celte (ah oui, j’allais oublié… Notre mère est férue d’histoire, et notamment de l’Antiquité)

Et côté vin, on ne voulais pas envoyé notre père dans des « usines »… On voulait vraiment que le vignobles restent à taille humaine, pour permettre de belles rencontres avec les viticulteurs. Du coup, les 2 critères étant réunis, on a commencé à organiser le programme, à prendre des contacts… Et en avant les parents !

Là, ils sont rentré depuis 2 semaines… et ils nous en parlent encore. Je crois bien qu’on a réussi notre coup !

A ne pas manquer sur le parcours

  • Découvrir la Truffe de Bourgogne, véritable pépite du Châtillonnais

  • S’initier au haut de gamme culinaire avec un repas au restaurant gastronomique du Château de Courban

  • S’arrêter au musée du Pays Châtillonnais pour admirer le Vase de Vix, pièce maîtresse de la culture Celte